MERCREDI 11 mai 2016

 

 

 19 h - Vernissage -

Exposition INTENSION

GVCC

 

L’exposition INTENSION réunit les œuvres de dix artistes tunisiens et marocains, vivant au Maghreb ou en Europe, parfois entre les deux, tous nés dans les années 1980. Leurs travaux, qui rencontrent aujourd’hui à des degrés divers une reconnaissance internationale, mettent en jeu une série de tensions qui dessinent, par delà les singularités de chacun, un possible champ artistique, culturel et existentiel commun. Pour autant, si l’intention de cette exposition est bien de réunir des artistes significatifs de deux scènes du Maghreb, celles de Casablanca et de Tunis, et de les réunir non pas en Europe mais dans une ville du Maghreb, ce n’est pas pour reconduire le spectateur vers l’unité superficielle de thématiques géographiques et culturelles. Ce qui se joue dans les formes que prennent les œuvres réunies ici relève d’une toute autre affirmation : celle d’une autonomie irréductible des pratiques artistiques.

Dans le langage philosophique, l’intension est la définition propre d’une chose, son concept. En physique, le terme désigne un phénomène d’intensification. L’intension, en art, pourrait dès lors nommer sa force interne, son ardeur. C’est cette intensité que vise cette exposition : par la mise en relation et en tension des œuvres qu’elle propose, elle cherche à rendre sensible ce que chacune invente comme procédure, forme et intensification, tout à la fois critiques et libératrices.

Ainsi de l’installation et du burlesque critique chez Younes Atbane ; de l’usage corrosif du travelling chez Younes Baba-Ali ; la photographie a-signifiante de Nidhal Chamekh ; la double exposition de la pellicule et de l’inscription mémorielle chez Fakhri El Ghezal ; le jeu iconoclaste des formes et des références chez Simohammed Fettaka. Ou encore la céramique carcasse de Malek Gnaoui ; la photographie sculpturale et intensive de Wiame Haddad ; celle prosaïque, intime et politique d’ismaël ; le détournement des images et des phrases chez Youssef Ouchra ou des protocoles sous tension du geste et de l’algorithme chez Haythem Zakaria.

 

Œuvres de Younes Atbane, Younes Baba-Ali, Nidhal Chamekh, Fakhri El Ghezal,  Simohammed Fettaka, Malek Gnaoui, Wiame Haddad, ismaël, Youssef Ouchra,  Haythem Zakaria.

Commissariat : ismaël et David Ruffel

 

 

 

gvcc

exposition

 

 

 22 h – World Full of Bass (Part. 1)

Line up : DUBOSMIUM, DVSN (LIVE)

 

Conçues en référence au premier collectif de musique électronique de Tunis conduit par ShInigami San, les 3 soirées « A World Full Of Bass » réunissent une partie de l’avant-garde électro tunisienne et marocaine. Pour ce 1° volet au VERTIGO  : DUBOSMIUM (Live, Maroc), DVSN (Live, Tunisie).

 

Avec son son électro-ethnique unique, Hassak M. Abdellah, AKA DUBOSMIUM, est aujourd’hui connu pour combiner musiques traditionnelles du Maroc, inspiration urbaine de sa ville Casablanca et musique électronique.

https://soundcloud.com/dubosmium

 

Tarek Louati (aka DVSN) commence la musique électronique en autodidacte, sous différents projets… Fortement influencé par l’électronica, ses premières productions n’en témoignent pas moins d’un univers sonore singulier. Sous le nom de Krux, il contribue, aux côtés de Shinigami San (Zied Medded Hamrouni), à l’installation d’une culture bass music en Tunisie. Ses productions récentes embrassent toutes ses influences et ses démarches. En décembre 2014 il lance avec SKNDR (Skander Besbes) le label Infinite Tapes.

http://www.soundcloud.com/dvsnmusic

http://www.infinitetapes.com

 

VERTIGO

performance

TOUS DROITS RESERVÉS ©. L'ECOLE DE LITTÉRATURE 2014 - 2016