DE L’ESPACE AUTRE

ATELIER DE KATRIN STRÖBEL

////////////////////

 

20-25 AVRIL 2015

ATELIER

/////////////

 

L’ATELIER DE LA SOURCE DU LION

 113 AVENUE MERS SULTAN, 6° ÉTAGE, CASABLANCA

 

 

 De tels lieux n’existent pas, et c’est parce qu’ils n’existent pas que l’espace devient question, cesse d’être évidence, cesse d’être incorporé, cesse d’être approprié. L’espace est un doute : il me faut sans cesse le marquer, le désigner [...] » Georges Perec: « Espèces d'espace » (1974)

 

« En ce temps-là il restait beaucoup d'espaces blancs sur la terre, et quand j'en voyais un d'aspect assez prometteur sur la carte (mais ils le sont tous), je mettais le doigt dessus et je disais, "Quand je serai grand j'irai là". […] »
Joseph Conrad: « Au cœur des ténèbres » (1902)

 

«  […] la "lecture", comme on aime à dire maintenant, de ces espaces différents, ces autres lieux, une espèce de contestation à la fois mythique et réelle de l'espace où nous vivons; cette description pourrait s'appeler l'hétérotopologie.»

Michel Foucault : « Of other spaces, Heterotopia » (1984)

 

Le but de cet atelier est de s'approcher du vide et de l'abondance des bâtiments Légal Frères & Cie à travers le dessin. Le travail autour de ce bâtiment va nous permettre de découvrir que le dessin est une pratique contemporaine et autonome. Le dessin est un média ouvert et toujours à la recherche de liens, de connexions – avec l’écriture, l'architecture, l'installation, la musique, le mouvement et l’espace. Cet atelier de dessin s'aborde par ses techniques, par son expérimentation ainsi que dans son développement conceptuel. Le dessin s’envisage comme un moyen de représenter et de signifier, il met en forme l’expérience du temps, du mouvement, de l’acuité visuelle et de la mémoire. Nous allons profiter des échelles et des perspectives différents (la maquette, la vue depuis le 6ème étage, la rue en bas, face aux murs du bâtiment) pour mettre en question les paramètres de la représentation. Le but est de développer des formes qui quittent la simple feuille de papier : des formes qui ont un lien à l’espace, qui se mêlent aux autres média ; des dessins effectués sur de grandes surfaces murales ou mis en rapport avec des éléments existant du lieu et qui créent une connexion directe avec l’architecture.

 

Atelier ouvert à une dizaine de participants. Inscription : lecoledelitterature@gmail.com

 

SÉANCES :

TOUS LES JOURS DU LUNDI 20 AU VENDREDI 24 AVRIL / 10 H – 16 H 30

OUVERTURE PUBLIQUE ET RESTITUTION : SAMEDI 25 AVRIL 15H-17H

 

Katrin Ströbel (née en 1975) vit et travaille à  Stuttgart et Nice. Son travail est essentiellement centré autour du dessin, associé à des travaux autour de la vidéo, de la photo et d'installations. Elle conçoit le dessin comme un média ouvert ; un media toujours à la recherche de liens, de connexions – avec la peinture, l’écriture, la vidéo, la musique, le mouvement et l’espace. Ses travaux reflètent les conditions urbaines, historiques ou socio-politiques des environnements dans lesquels ils s'inscrivent. En 2012, elle a créé « Linienscharen », plate-forme de promotion du dessin contemporain en Allemagne. Après avoir fait ses  études à l’école des beaux-arts, ainsi que des études de littérature à l'université de Stuttgart, Katrin Ströbel a obtenue un doctorat en histoire de l'art à l´université de Marburg en 2012. Elle a donné des workshops, des ateliers et des conférences entre autres au National Art School, Sydney, à l´école nationale de beaux-arts de Dakar, à l'école nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, au Goethe-Universität Frankfurt/Main, au Illinois State University Bloomington et à l`institut national des beaux-arts de Tetouan. Elle a présenté son travail dans des expositions monographiques et collectives à travers le monde ; entre autres à New York, Paris, Berlin, Lima, Lagos, Rabat, Brisbane, Johannesburg et Dakar.

TOUS DROITS RESERVÉS ©. L'ECOLE DE LITTÉRATURE 2014 - 2015