LE MUR VIDE DES ARCHIVES

Zahia Rahmani

...........................................

Une performance-installation

 

Jeudi 1° mai, 15 h

La Coupole, Parc de la Ligue arabe.

 

 

« Ma proposition consiste en une mise en scène qui est à enregistrer. A rendre visible. J'invite tous les artistes qui souhaitent faire un dépôt d'archives à le faire. Ecrivains, plasticiens, chorégraphes, cinéastes.... L'important est de se présenter à moi avec un carton. Vide ou plein.... avec ou sans aucun document.  Ensemble nous allons édifier un mur avec ces cartons. Un espace fictif de l'archive. Il est aussi possible de déposer autre chose qu'une archive. De faire don d’une œuvre. Un dessin... Un croquis... Un enregistrement... Se posera la question du "quoi en faire". Le dispositif est une mise en scène.  Je serai, à un endroit de l'espace, la personne qui enregistrera cette archive. Cet enregistrement sera rendu public. Je dirai des mots peut-être. Lettre à.... Photos de..... Catalogue de... Manuscrit de ...... Scénographie de.... Je ferai un inventaire "vrai" et "faux".... mais à entendre comme nécessité... Je pense aussi à quelques artistes importants du Maroc qui sont morts et dont la famille attend un lieu pour eux, pour ce qui a animé leurs vies... Les familles, les héritiers sont autant invités à participer que les artistes vivants... » Zahia Rahmani.

 

TOUS DROITS RESERVÉS ©. L'ECOLE DE LITTÉRATURE 2014.