LE BLOG

 

UPRISING/STILL- Jana Traboulsi (Liban)

DANGEROUS DREAMS – Ganzeer (Egypte)

-----------------------------------------------------

JEUDI 11 MAI

19 h – VERNISSAGE EXPOSITION

CulturesInterface, 12 rue El Jihani, Maarif, Casablanca

Exposition du 11 au 27 mai 2017.

L’exposition Dangerous dreams met en regard deux artistes emblématiques d’une scène arabe créant entre graphisme, dessin, bande dessinée et intervention politique.

Dans Uprising/Still (Soulèvement/Immobile), l’artiste libanaise Jana Traboulsi présente cinq séries de dessins originaux, de sérigraphies et d’impressions digitales qui produisent une écriture à la fois poétique et forte de l’histoire présente, celle des soulèvements arabes, de la Syrie ou de l’urbanisation à Beyrouth.

Dans Dangerous dreams, l’artiste égyptien Ganzeer présente trois séries : les 15 planches originales de sa bande dessinée Selective Myopia qui retrace son itinéraire depuis ses fresques murales au Caire en 2011 jusqu’à son départ pour Los Angeles ; 16 planches originales, publiées pour la première fois, de son roman graphique SF en cours d’écriture The Solar Grid ; et un ensemble de dessins et de reproductions emblématiques de sa manière pop.

 

Visite commentée par les artistes de l’exposition le samedi 13 mai à 16 h.

 

Jana Traboulsi est une artiste libanaise, auteure de romans graphiques, illustratrice et directrice de nombreuses publications. Elle a participé à de nombreuses expositions en Europe et au Moyen-Orient, comme à la Biennale de Marrakech en 2016, à la biennale d’Architecture à Venise (2014) ou à la Tate Modern à Londres (2010). Elle a publié plusieurs livres comme Current Power in Syria, avec K. Malas (2016) ou Cette blessure d’où je viens/L’Autre visage, en collaboration avec Kamel Khélif (éditions Le Port a jauni, Marseille, 2013) et contribue régulièrement au magazine de bande dessinée libanais Samandal.

 

Ganzeer est un artiste égyptien pluridisciplinaire qui se réfère au Pop Art. Le New York Times l’a surnommé « le caméléon » et le Huffington Post l’a classé dans la liste des « 25 street artistes mondiaux qui font trembler le public de l’art ». Ganzeer fut un des principaux street-artistes engagés dans la révolution du Caire au début de l’année 2011. Ses oeuvres graphiques ont été publiées dans Arabesque et Arabesque 2 (Gestalten) et son œuvre street-art (2011-2013) dans Walls of freedom (FHFT). Il a été exposé un peu partout dans le monde et fait partie de nombreuses collections aux Etats-Unis. Il travaille actuellement à un ambitieux roman graphique de science-fiction The Solar Grid, publié par épisodes sur internet, avant une sortie livre en 2019.  http://thesolargrid.net

TOUS DROITS RESERVÉS ©. L'ECOLE DE LITTÉRATURE 2014 - 2016